Table

 

La Charte du Parfait Recruteur

 

Le Défouloir des Précaires est heureux d'informer ses trop fidèles lecteurs que le

  Dictionnaire du Cynisme Social

adapté de ce site et agrémenté de nombreuses insultes, est disponible en librairie.

La présente page (ici réduite : il faut bien que l'éditeur vive) figure dans l'ouvrage imprimé

 

 

  Une personne ne sachant pas se vendre alors qu’elle postule à un emploi sans rapport avec la vente est forcément incapable d’exercer le métier visé.

►  Pour le recruteur, un chômeur ne saurait être engagé, dans le pire des cas et faute de mieux, qu’après avoir épuisé toutes les possibilités consistant à débaucher les employés des entreprises concurrentes.

►  Afin de mettre en condition le postulant, il convient de ne jamais convoquer un seul demandeur à la fois, de les faire tous poiroter une bonne heure dans la salle d’attente, le temps qu’on finisse son café et, dans tous les cas, de conserver toujours une impressionnante pile de CV à poser sur le bureau juste avant l’entretien d’embauche.

►  Tout prétendant à un emploi ayant un niveau de diplôme ou de compétence nettement supérieur à celui du recruteur sera d’office éliminé car son profil ne correspond pas exactement à ce que le recruteur recherche.

►  Un candidat proposant d’être mis à l’épreuve sur-le-champ plutôt que de laisser son CV et une LM, est forcément irrecevable par rapport à un candidat distribuant des CV faux et des LM passe-partout.

►  Un chômeur qui, à la fin d’un entretien d’embauche, a le culot de demander combien il va être payé, perd systématiquement cinq points sur sa fiche d’évaluation parce que quand on cherche du boulot...

►  etc.

 

 

 

Table            Top

 

 

 

© Le Défouloir des Précaires 2002-2008

Site abandonné depuis l'élection des présidents bouffons Sarkozy et Hollande

(en attendant le déluge après Macron...)