Pourquoi les Précaires

ont-ils voté NON ?

au référendum sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe

le 29 mai 2005

 

parce qu’à nous, on nous dit toujours “non”.

parce que tous les milliardaires du showbiz appellent à voter “oui” alors qu’ils ne savent pas lire, comme Johnny Hallyday.

parce que la Constitution Européenne a été conçue par Giscard d’Estaing qu’on a viré, qu’elle est défendue par Jospin qu’on a viré et par Chirac dont on ne sait plus comment se débarrasser.

parce que le mariage tombe en désuétude, surtout quand on est fauché.

parce que la France poursuit tranquillement sa décadence amorcée depuis trente-cinq ans, alors que dans le même temps nos voisins espagnols ont vu leur train de vie quadrupler, les Anglais moyens disposent désormais de budgets doubles ou triples aux nôtres pour racheter nos campagnes, les Polonais et les Portugais voient leur économie monter en flèche et les entreprises françaises continuent à se délocaliser en masse vers la Roumanie lorsqu’elle ne cherchent pas à y délocaliser leurs salariés français pour en faire des héros de Zola.

parce qu’on crie « oui ! » lorsqu’on prend son pied en faisant l’amour avec quelqu’un qu’on aime mais pas quand on se fait enculer par quelqu’un à qui on n’a rien demandé.

parce que le Président de la République française, qui passe son temps à présenter l’image de la coiffure de sa femme à l’étranger, n’est jamais intervenu à la télé nationale avec autant d’empressement et d’émotion pour réclamer un “oui”. Il aurait pu, par exemple, demander préalablement au patronat et à l’actionnariat français de dire “oui” à ses demandeurs d'emploi lorsque ces derniers veulent juste travailler un peu en vue d’appartenir à un système.

parce que tous ceux qui appellent à voter “oui” sont des gens aisés ou installés dans un confort acceptable, et que les pauvres qui vont voter “oui” ont surtout peur du pire que leur annoncent les premiers en cas de victoire du “non”. (Cela ressemble un peu trop à la totalité des élections passées et surtout pas à une évolution, ça...)

parce que le principe hautement démocratique du référendum sera désormais de voter systématiquement “oui” à n’importe quoi sans rien comprendre, par peur qu’en votant “non”, ce soit la guerre, la récession, la régression, la honte, la lanterne rouge et les accidents de la route qui vont augmenter !

parce que jusqu’à ce référendum, à chaque fois qu’on a interviewé un politicard, il a toujours répondu par ni oui ni non. Donc, comme on n’est pas si cons qu'on le croive quand on est au chômage, hé! on a bien compris que ça doit être un jeu où tous ceux qui vont répondre “oui” ou “non” vont encore se faire entuber.

© Le Défouloir des Précaires 2002-2008

http://precaires.free.fr

Site abandonné depuis l'élection des présidents bouffons Sarkozy et Hollande

(en attendant le déluge après Macron...)