Table

 

 

Idées Neuves

  (Voyez aussi nos Archives : janvier 2005 et antérieur)

 

 

   Précédent

   Mis à jour

   Révoltant

 

« Une Chinoise a survécu à une chute du sixième étage grâce à un tas d'excréments qui a amorti le choc, rapportent les médias locaux. L'accident est survenu lundi, alors que la femme étendait du linge à son balcon à Nanjing, capitale de la province de Jiangsu. Des employés étaient en train de vider la fosse septique de l'immeuble. Elle s'est probablement trop penchée et est tombée sur un tas d'excréments de 20 cm. Elle ne souffre que de légères contusions. »

Communiqué de l’agence Reuter, le 04 04 2007.

Vous voyez bien, qu’un bon plongeon dans la merde ne tue pas ! De quoi vous vous plaignez, quand on vous licencie ? Les Chinois, eux, ne s’en tirent qu’avec quelques contusions.

« Le taux de chômage en France en janvier est révisé à 8,5% contre 8,6% publié auparavant, annonce l'Insee dans sa série "Principaux indicateurs". Une nouvelle révision du taux de chômage, au sens du BIT, aura lieu à l'automne 2007, précise l'institut. »

Communiqué de l’agence Reuter, le 09 03 2007.

Ouf ! c’est sûr, c’est vachement plus crédible. Même qu’avec un petit effort, ça pourrait bien arriver à 8,7 en données corrigées des variations baisonnières. Heureusement, le NIC... oups ! pardon... le BIT (quoi, c’est un peu pareil !) veille au juste g(r)ain et nous annonce un meilleur calcul après les élections, c’est-à-dire en fonction des ordres de l’élu(e) du moment.

« Le projet de loi sur le droit opposable au logement […] donne la possibilité à toute personne, dans l'incapacité de trouver un logement décent, d'engager un recours devant les tribunaux ; le droit au logement, déjà inscrit dans la loi française, devenant ainsi un droit "opposable" comme ceux à la scolarité ou à la protection de la santé. ! »

LCI.fr, le 15 02 2007.

“Opposable”, en langage juridique, désigne un acte ou un jugement « dont les tiers doivent tenir compte »(Larousse). Ce qui sous-entend clairement qu’il y a des actes ou jugements que les tiers n’ont pas à prendre en compte, mais le langage, comme le raisonnement juridique et ceux qui l’élaborent, a toujours été d’un autre âge !

En clair, si t’es à la rue, restes-y et porte plainte contre X... D’ici quelques années, peut-être, tu recevras une fin de non-recevoir opposable (mais on sait pas à quelle adresse) puisque ta plainte aboutira forcément au non-lieu : y’a pas de logement, y’a pas de responsable de l’absence de logement, ou bien y’a des logements vacants partout mais ta mauvaise volonté fait que tu refuses de les occuper, exactement comme tu refuses d’occuper tous les emplois vacants qui grossissent les offres non pourvues. Quel génie, décidément, dans ce gouvernement qui comprend vite et résout tout, bon Diou ! A quand le droit opposable à l'emploi ?

« Suède - L'automobiliste ignorait que son pays roule à droite. Agé de 79 ans, l'homme n'avait pas pris le volant depuis une quarantaine d'années. Convoqué pour conduite dangereuse devant le tribunal de Karlskrona, il a affirmé devant la cour être très surpris que la conduite soit passée à droite en Suède. Une mesure qui remonte pourtant à 1967. Il a écopé d'une simple amende. »

LCI.fr, le 15 02 2007.

Pareil en France. Depuis l’invention de l’ANPE en 1967 par qui vous savez, la conduite du pays a été définitivement orientée à droite. Avis à ceux qui n’ont pas voté depuis 40 ans : c’est à droite, qu’il faut mettre le bulletin. (Sinon, vous ne risquez finalement qu’une simple amende)

« Quand vous baissez le chômage, comme c'est le cas de façon assez spectaculaire, ça fait plus de gens en emploi, donc plus de dynamique, de consommation », etc.

Jean-François Coppée, Ministre du Budget, Journal 12/13, France3, le 12 février 2007.

Youpi ! Les radiations massives et spectaculaires perpétrées par les miliciens de l'ANPE ces derniers temps auraient donc généré des créations d'emploi et du pouvoir d'achat tout aussi spectaculaires !! Youpi ! Viva Coppée ! Coppée Président !! 

« Six candidats d'une émission de télé-réalité du type "La Ferme aux célébrités" vont vivre dans l'enclos des singes d'un zoo de la province chinoise du Shaanxi, pour "faire l'expérience du manque de liberté dont souffrent les animaux", a rapporté jeudi le quotidien China Daily. »

Communiqué de l’agence Reuter le 8 février 2007.

Bonne idée ! En France, le concept va vite trouver son adaptation dans les ANPE avec les meilleurs commentaires de Dechavanne et la prestigieuse participation de la baronne Brandstetter qui va adorer se faire piquer le cul par les chômeurs souffrant de solitude, vous allez voir.

« Bienvenue dans la boulangerie, sex-shop : A la suite d'un différend avec la mairie, un boulanger de Haute-Garonne a décidé d'ouvrir un nouveau commerce. » Il vend des pains suggestifs...

http://laposte.lci.fr/infos/insolite, le 10 janvier 2007.

Eh, ben voilà ! Comment rendre aux chômeurs l’envie d’avoir envie ? En ouvrant des ANPE sex-shop, plutôt que chope-con.

« Edmond de Rotchild sauve Libération ! » (Il vire juste un quart du personnel, mais il n’orientera pas la ligne éditoriale, c’est promis, bien sûr...)

Journal télé Soir3, le 05 janvier 2007.

Pouh!... Si Rotchild sauve Libé, il n’y a rien d’étonnant à ce que Chirac ait sauvé la France et Sarko, bientôt, le monde (à l’envers ?).

« Le chômage repart à la baisse en France : le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 0,8% en novembre et le taux de chômage de 0,1% pour s'établir à 8,7% de la population active, niveau le plus bas depuis juillet 2001. »

Communiqué de l’agence Reuter le 28 décembre 2006.

C’est tout ?! L’incroyable surcroît de travail que vous avez donné depuis deux ans aux videurs de l’ANPE n’aboutit donc qu’à un résultat aussi piteux ?! Et en données corrigées des variations électorales, en plus ?! Alors là, si c’est pas la preuve que les agents de ladite agence ne foutent rien, nous voulons bien aller bosser...

« Le Haut Conseil de l'éducation a émis un avis favorable sur le projet de réforme de la formation des maîtres. » Ce projet comporte notamment, en vue d'une ouverte sur le monde, un stage obligatoire en entreprise.

Communiqué de l’agence AP le 05 décembre 2006.

Et vous croyez que ça va ouvrir l'esprit des enseignants sur les réalités du monde, ça ? C'est un stage au chômage, qu'il faut leur faire faire, pour enseigner la réalité aux jeunes. Non ?!... Ah, bon.

« Alcool : 45.000 morts chaque année »

Communiqué de l’agence AP le 05 décembre 2006.

C'est tout ?! Y'a pourtant 5 millions de chômeurs, et y'en a jamais aucun qui crève ! Ah, mais... plus loin, ils disent : « 62% des entreprises de 50 salariés y ont été confrontés, dont 38% dans les 12 derniers mois. C'est également le cas de 18% des plus petites entreprises, 8% y ayant fait face dans les 12 derniers mois. » Mais alors, c'est les gens qui bossent qui boivent ! Et c'est nous qu'on insulte ?! Va lutter contre les préjugés, tiens...

« La France n'a jamais compté autant de bénévoles, treize millions, et pourtant les associations disent manquer de bras, selon le baromètre 2006 du bénévolat du Centre de recherche d'étude et de recherche sur la philanthropie (Cerphi) publié sur son site internet. »

Communiqué de l’agence Reuter le 04 décembre 2006.

Mmpfffrrrhh.... La rigolade continue, quoi ! Des infos comme ça, c’est à croire que les Guignols ont pris le sérieux de la vie pour laisser la dérision à tous les autres. Heureusement que le baromètre du bénévolat n’a pas comptabilisé les entreprises, parce que alors là, le nombre de bénévoles est facile à calculer : 60 millions de Frankaouis moins les politiques, les PDG et les actionnaires.

« La pauvreté a reculé en France au cours de la période 1996-2004 mais les inégalités de patrimoine entre ménages sont restées globalement de même ampleur, selon une étude de l’Insee parue jeudi. »

Communiqué de l’agence Afp le 23 novembre 2006.

Hiiiiii... Hiiii, Hiii, Hi, Hi, Hi, Hi !!!...  Glup... Ha, Ha, Ha, Ha, Ha !!!... Impayables...  Hou, Hou, Hou, Hou !!... La totale... Hé, Hé, Hé !!!... La pauvreté qui... hi, hi... qui recul... Hu, Hu, Hu, Hu !!! Non mais quel culot ! Ho, Ho, Ho, Ho !!!... La pôvrté recl en Frnc... crrrh, rrrrh, rrrh, rhh... FORCÉMENT ! Ils font crever les pauvres de rire !!

« Ségolène Royal veut s’emparer des “idées neuves” : Adepte de la démocratie participative, Ségolène Royal a demandé aux Français de lui apporter leurs “idées neuves” pour construire avec elle “les réformes de demain”. »

Communiqué de l’agence Reuter le 20 novembre 2006.

Au secours ! Ségolène veut nous piquer notre rubrique. On ne doutait pas qu’elle cherchait des idées neuves, puisqu’elle n’en a aucune, mais de là à piller Le Défouloir des Précaires...

Remarquez... c’est peut-être une bonne idée, finalement.

« Les 45.000 avocats français se sont mis en grève jeudi pour obtenir l'augmentation de l'aide publique pour l'assistance des justiciables les plus pauvres. »

Communiqué de l’agence Reuter le 16 novembre 2006.

Après le rituel annuel des docteurs sous-payés et les policiers lapidés, il ne manquait plus que ceux-là ! C’est fou, ce que la pauvreté préoccupe les professions stables. Mais où sont donc les bons clients des avocats et des toubibs ?! Eh, ce serait les politiques, mais comme on ne les juge jamais et qu’ils se soignent à l’étranger, alors forcément, il n’y a plus que des pauvres qui foutent la merde et qui ne payent pas... Et puis allez savoir pourquoi, ce sont toujours ceux-là qui sont malades et qui sont poursuivis par les gendarmes. Z’avez pas 100 balles de plus, pour nos avocats martyrs ?

« Les policiers ont manifesté jeudi et veulent recommencer avant la présidentielle pour dénoncer les "violences contre les forces de l'ordre", tandis que les magistrats projettent de dénoncer les "attaques contre la justice" lors d'une manifestation nationale début décembre. »

Communiqué de l’agence Reuter le 09 novembre 2006.

Entre les mandats aux escrocs à répétition et les Présidentielles galopantes, on sait bien que l’aplomb et le ridicule ne tuent plus que ceux qui l’observent. Vous allez voir que très bientôt, les agents de l’ANPE vont manifester contre les licenciements qui les guettent, vu le dégraissage massif dans les rangs des exclus qu’on les a contraint, le couteau sous la gorge, a enfoncer davantage. D’ici qu’Arlette et l’abbé Pierre n’enchaînent pas avec leurs disques rayés...

Ségolène (toujours elle) prône la fermeté contre les mineurs délinquants et estime que « les juges pour enfants doivent sanctionner par un travail dintérêt général dès qu'ils ont en face d’eux un mineur coupable d’un délit. »

Communiqué de l’agence Reuter le 04 novembre 2006.

Tout de même étrange d’entendre exactement le même discours qu’il y a cinq ans, par la voix des mêmes ou de leurs clones. Il faut donc croire que les cinq ans d’exercice des uns n’ont strictement rien changé, et que les autres, précédemment virés avec fracas et qui n’ont toujours pas la moindre idée novatrice, essaient d’appliquer exactement la même recette électoraliste pour tenter d’aboutir, à leur tour, aux fameux 82% de voix.

Vade retro : Sans doute faudra-t-il quelques siècles de recul et une bonne guerre civile, pour que l’on admette enfin que le vidage des usines, et maintenant celui des ANPE (que reste-t-il à vider ?), ne pouvait aboutir qu’à l’animalisation de hordes populaires enragées, naturellement devenues insensibles à l’autorité et à la prison, à tel point que la seule sanction envisageable pour eux devient désormais le TRAVAIL !

Le TRAVAIL, dit d’intérêt général (comme si les autres travaux n’étaient d’aucun intérêt) devient donc une sanction pire que la prison ! Si tu travailles, c’est que t’es puni, alors ?! Ah, mais... quelle imagination, Ségolène, Nicolas, Dominique et les autres !! On a soudain envie de retourner voter... mais vraiment plus d’aller travailler.

« Nicolas Sarkozy promet “lordre juste en France »

Communiqué de l’agence Reuter, le 03 11 2006.

On est contents d'apprendre que l'ordre, pour l'instant et depuis longtemps semble-t-il, est injuste. D'ailleurs, il paraît que l'expression a été piquée à la midinette électorale Ségolène. C'est dire si tout le monde s'accorde pour le reconnaître... Un jour futur, qui sait si l'on ne parlera pas du chômage juste ?

« Chez Mc Donald, plus de 80% des contrats de travail sont à durée indéterminée, et ce dès la première embauche. »

Slogan publicitaire diffusé dès septembre 2006.

Il paraît que chez les livreurs de pizza et dans les centres d’emmerdeurs téléphoniques aussi, on embauche en CDI. C’est à se demander pourquoi aucun employé n’y reste pas plus de quelques semaines, ou quelques heures.

24 ans de chômage, que du bonheur ! « Dans un livre à paraître aux éditions Albin Michel, Thierry F. raconte comment depuis vingt-quatre ans il vit aux crochets des Assedics, ASS et autres CMU. Légalement... »

Article paru dans le l’hebdomadaire Le Point, n°1776, le 28 09 2006.

Et le “journaliste” dénommé Christophe Ono-Dit-Biot [sic] de rajouter, à la suite de l’énumération des richesses de notre chômeur chronique, la liste des avantages du RMI : allocation logement à taux plein, exonération de taxe d’habitation et de redevance, abonnement social au téléphone, prime de Noël, etc. Bref, si tu continues à bosser ou à chercher du boulot après un article pareil, c’est que t’es vraiment un con !

Bien joué, Thierry F. et Albin Michel ! Vous les avez bien eus ! Depuis le temps que nos “journalistes” de la presse libre s’évertuent à trouver un chômeur heureux et fier de l’être (voir nos “Lettres Ouvertes”), il était temps que l’un d’entre nous se dévoue, à la veille des élections. Un canular comme celui-là, pris au sérieux avec un tel cynisme de la part du “journaliste”, ça rappelle brillamment la propagande judéophobe des années Pétain, si l’on veut bien lexicaliser le mot chômophobie (encore une trouvaille du Défouloir des Précaires !). Preuve de plus que la France a toujours été un pays de collabos (peu importe à quoi on collabore pourvu qu’on descende l’autre)...

« Un ami, avant tout, et aussi quelqu’un qui m’aide à penser : un petit maître à penser. »

Déclaration de Doc Gynéco à propos de Sarkozy, le 03 09 2006.

Plus bas dans la caricature, tu meurs ! C’est Jean-Marie, qui va se retourner dans sa tombe.

« Un scientifique allemand teste actuellement une “pilule contre la bêtise” qui obtient des résultats encourageants sur des souris et des drosophiles, rapporte le quotidien Bild. […] “Sur les souris et les drosophiles, cela évite de perdre la mémoire du passé proche”, a déclaré Hans-Hilger Ropers au Bild, directeur de l'Institut Max Planck de la génétique moléculaire à Berlin. A 62 ans, le scientifique croit avoir mis au point la première pilule mondiale contre la stupidité. »

Communiqué de l’agence Reuter, le 05 08 2006.

Là, c’est Doc Gynéco, qui va se retourner dans son hamac.

« Quand nous sommes arrivés il y a un peu plus d'un an, vient de déclarer notre illustre Premier Ministre, il y avait dans notre pays 2,5 millions de chômeurs. Nous sommes aujourd'hui à 2,2 millions, soit 300 000 chômeurs en moins, et nous voulons passer en dessous de la barre des 2 millions ».

Conférence de presse, le 27 07 2006.

Et ils s’en vantent ! Quoi ?! Même avec vos inventions de calculs modernes, vous n’avez réussi à jeter hors des ANPE (et certainement pas au boulot) que 300 000 fainéants ?! Si vous aviez daigné lire ma rubrique “Cent façons d’éradiquer le chômage”, à cette heure-ci, l’ANPE passerait des annonces pour recruter des chômeurs. Puisqu’on se tue à vous le dire, que les chômeurs ont des idées, mais que personne ne veut les écouter !

« La baisse optique du chômage qui a eu lieu ces derniers mois, contrairement aux quatre ans de baisse du chômage sous le gouvernement Jospin, ne correspond à aucune reprise d'activités et à quasiment pas de création d'emplois », estime Eric Besson, secrétaire national chargé de l'emploi, dans un communiqué. « Le décalage est donc complet entre les déclarations triomphantes du gouvernement sur l'emploi et la réalité vécue par nos concitoyens », ajoute-t-il.

Communiqué d’Eric Besson, secrétaire national chargé de l'emploi au PS, le 27 07 2006.

Ouaih, mais... c'était pas le PS, qu'on avait viré, il y a quatre ans, parce qu'ils triomphaient aussi sur un bilan de merde ?!

La direction de l'entreprise Kodak a annoncé jeudi matin en comité d'entreprise l'arrêt de l'activité de conditionnement de films radiographiques, ce qui correspond à une réduction d'environ 300 postes dans l'usine de Chalons-sur-Saône (Saône-et-Loire).

Communiqué de l’agence AP, le 29 06 2006.

C’est pas grave. Ces trois cents-là n’auront qu’à mettre des photos numériques sur leur CV.

Habitants d'un logement laissé vide depuis 5 ans dans le 19e arrondissement, nous sommes menacés d'expulsion par les associations caritatives propriétaires des lieux : Société protectrice des animaux, Ligue contre le cancer, Mie de pain et Secours catholique. Cette dernière, qui mène la procédure, nous convoque le 22 juin [2006] à 9 heures au  tribunal d'instance du 19e afin que soit prononcée notre expulsion.

Texte paru le 22 juin sur http://squat.net/fr/news/paris230606.html

Ben c’est normal, les œuvres caritatives sont aujourd’hui de vrais business en concurrence, avec des actionnaires encore appelés donateurs, avec filtrage du client et campagne de pub aux retombées juteuses et tout. N’est-ce pas, les Enfoirés ?... Et puis avec un nombre exponentiel de pauvres, ça devient normal que les associations caritatives les expulsent.

Ségolène “entartée” à La Rochelle ! La candidate à la candidature à l'Elysée a reçu un fraisier dans la figure. L'incident s'est passé en présence du maire de La Rochelle. Le jeune homme auteur du méfait a été rapidement interpellé.

Publié le 16 juin par France3 Limousin Poitou-Charentes

Et si tous les chômeurs allaient voter avec une tarte à la crème et un fraisier...  ça en ferait, du boulot, pour les pâtissiers.

Karlheinz Schmidt, 68 ans, retraité allemand, a survécu plus de trois jours dans un ascenseur avec un paquet de biscuits.

Communiqué de l’agence Reuter, le 14 06 2006.

On n’y avait pas pensé : pour que les chiffres du chômage continuent à baisser, il faudrait vite installer des ascenseurs dans toutes les ANPE qui n’en ont pas, avec un paquet de biscuits, et les mettre en panne pour plusieurs jours lorsqu’ils sont pleins à craquer de ces fainéants qui sortent des convocs obligatoires en fin de mois. Le temps qu’ils restent coincés, le délai de pointage sera passé et ces rats-là seront décomptés. Même si quelques-uns survivent, leur décompte provisoire viendra s’ajouter aux autres décomptes provisoires et les chiffres baisseront encore un peu plus ! (Le paquet de biscuit, c’est juste dans l’espoir qu’ils s’entretuent) Bor-loo : Président !!

« Phnom Penh - Le vénérable Non Nget de Phnom Penh a invité les 40 000 moines bouddhistes du Cambodge à conserver leur calme lorsqu'ils regardent les matches de la Coupe du monde de football, sous peine d'être défroqués. »

Communiqué de l’agence Reuter, le 12 06 2006.

Excellente idée (bis) ! On va faire pareil avec les chômeurs qui ne gardent pas leur zen pendant le Mondial, surtout qu’ils n’ont pas le droit de regarder les matches puisqu’ils doivent passer leurs journées et leurs nuits à chercher du boulot, et rien d’autre : défroqués, tous ceux qui lèveront les bras en guise de victoire ! Même s’ils prétendent que c’est parce qu’ils viennent juste de trouver un boulot de merde.

« En Espagne, des centaines de cyclistes ont participé pour la troisième année consécutive à la “ciclonudista” à Madrid, Barcelone et Pampelune pour protester contre l'augmentation fulgurante du nombre de voitures en Espagne, qui a transformé les centres-villes en territoires hostiles pour les deux-roues. […] “Nous nous sentons nus lorsque nous sommes faces aux voitures” »

Communiqué de l’agence Reuter, le 10 06 2006.

Excellente idée ! On va faire pareil au chômage : désormais, on va se rendre à poil à l’ANPE parce qu’on se sent tout nus devant le monde du travail qui ne veut plus de nous que dans le plus simple appareil.

« Un département du ministère britannique de l’Intérieur responsable de l’expulsion des immigrés clandestins s’est retrouvé privé de cinq des employés chargés du nettoyage de ses locaux, arrêtés pour défaut de papiers en règle. »

Communiqué de l’agence Reuter, le 18 05 2006.

En cherchant bien, on devrait pouvoir mettre en prison un pourcentage assez conséquent de flics et de juges si l’on voulait bien mettre en place, dans leurs rangs, un contrôle automatique des infractions commises par chacun, à quelque Code que ce soit. Et... (j'y pense tout à coup!) Mon clavier à couper !! qu’on doit pouvoir aussi virer illico la plupart des cadres, actionnaires et patrons en mettant en vigueur la loi du licenciement systématique des contre-productifs, des profiteurs et des fainéants.

« Les gendarmes débloquent l’usine d’où doit être distribué le dernier DVD de Harry Potter. » L’accès à l’usine Cinram, située à Champenard (Eure), était bloqué depuis six jours par les 500 salariés qui protestent contre un plan de restructuration.

Communiqué de l’agence AP, le 17 05 2006.

Qui eut cru que les gendarmes allaient libérer Harry Potter ?! Sûr, que l’augmentation historique de 1000 balles par mois qu’ils ont obtenue, juste après celle de 70% du salaire des ministres en 82, y est pour beaucoup : vous allez voir qu’ils vont bientôt libérer Batman et Chirac de la vindicte populaire...

Reprise de la consommation de volailles : « Le président Jacques Chirac s'est réjoui de la reprise de la consommation de volailles en France, qui avait chuté ces derniers mois […]."Lors de tous les repas à l'Elysée, j'ai mis de la volaille pour tous mes invités, dès le premier jour", a assuré Jacques Chirac. ».

Communiqué de l’agence Reuter, le 01 05 2006.

Nous ne doutons pas une seconde du jeu d’esprit de notre Président qui établit adroitement, pour une fois, en ce 1er mai hautement symbolique, un parallèle si peu évident tout le reste de l’année. La volaille populaire a toujours été appréciée dans les banquets des nantis, surtout après la crise du CPE : sa consommation ne pouvait que reprendre de plus belle.

« Claire Badière avait 49 ans et 25 ans d’ancienneté lorsqu’elle a été licenciée de l’entreprise de 450 employés dont elle était DRH, à la suite d’une fusion : elle a été remplacée par une personne de 35 ans. C’était en 2001. 
Elle retravaille à plein temps depuis le mois de septembre 2005 dans un cabinet de conseils en Ressources Humaines. Elle a utilisé sa période de chômage pour se former et regarde aujourd’hui cette période de sa vie comme une étape qui l’a changée. »

Emission Café Bazar sur France Inter, le 25 04 2006.

Heureusement que vous le dites... qu'elle a changé. (Il était précisé dans l'émission que la pauvre DRH, après avoir licencié les autres à tour de bras et éliminé CV sur CV sur critères pisseux, avait dû s'envoyer sa propre lettre de licenciement. Hi! hi!)

« Six mois après la vague d'incendies, rien n'a changé dans les banlieues. »

Journal du 8h sur France Inter, le 25 04 2006.

Trente-neuf ans après la création de l'ANPE, rien n'a changé non plus !

Monsieur X est radié parce qu’« il a pris une attitude blasée » ce qui est intolérable à l’ANPE, Monsieur étant « un demandeur d’emploi de longue durée » : il appartient donc à une caste honteuse, dont même l’attitude dans un entretien devrait certainement être empreinte de soumission et d’enthousiasme. Et ce n’est pas fini : Mr X, lors de son dernier entretien « a regardé par la fenêtre plutôt que l’agent du service public qui était en face de lui ».

http://www.ac.eu.org/article.php3?id_article=1233, article « ANPE : radié pour “attitude blasée” et “regards par la fenêtre” », le 20 04 2006.

Ben quoi ! On dirait que c’est nouveau et que ça étonne... Quand on est exclu, on doit être MO-TI-VÉ. Sinon, on est un faux exclu, tout le monde sait ça. C’est pourquoi, dans l’esprit saint des miliciens de l’Agence de Nettoyage des Pauvres Endurcis, ceux qui ne font pas le chien-chien devant le nonos commettent une faute de mépris ! À la niche, ou à la SPA pour y être euthanasié !

Jean Lassalle, député UDF pour la région des Pyrénées-Atlantiques, mène une grève de la faim depuis le 7 mars sur une banquette de l’Assemblée pour protester contre le projet de délocalisation d’une petite usine locale installée dans sa circonscription et employant 150 personnes.

Communiqué de l’agence Reuter, le 18 03 2006.

N’est-ce pas émouvant ? Un élu qui fait une grève de la faim pour obtenir du pain aux pauvres, c’est comme un actionnaire qui ferait une grève de prise des bénéfices pour que les salariés conservent leur emploi : c’est du Walt Disney de la grande époque.

« Jean Perrin persiste et signe : le président de l’UNPI (Union Nationale de la Propriété Immobilière) réitère sa proposition de créer un nouveau type de contrat de location, dit « à l’essai », sur le modèle du Contrat Première Embauche. »

http://www.actuchomage.org, article « Des locataires bientôt “à l’essai” », le 15 03 2006.

Moi, ça fait longtemps que je suis pour le mariage en CDD de 1 ans maximum, avec période d'essai de 7 ans, la répudiation de l'autre intervenant sur-le-champ, et même pas sur le lit, au cas où il/elle persisterait à ne pas donner satisfaction malgré la chance qu'il/elle a d'être encore toléré(e) au foyer, non mais.

Après, on passera à la période d'essai généralisée de 20 ans de vie pour chacun à compter de la naissance, pour savoir si on peut continuer à être vivant, afin de faire face à la surpopulation.

Il faudra revoir aussi la période d’essai de l’argent sur le compte des actionnaires.

« CPE : les CRS évacuent la Sorbonne »

Communiqué de l’agence AP, le 11 03 2006.

CRS, ce sont les nouveaux Contrats de Reconduite vers la Sortie ?

« Un enseignant au chômage souffrant de dépression a pris en otages 23 personnes, dont 20 élèves, dans un lycée de la Sarthe avant de se rendre sans violence après environ cinq heures. » Son arme était un jouet.

Communiqué de l’agence Reuter, le 09 03 2006.

Chaque chômeur étant évidemment dépressif, à raison de 23 otages non-chômeurs par chômeur-preneur-d’otages, on a de quoi séquestrer officiellement 57 millions de personnes. Ça colle à peu près pile avec la populace du pays ! On n’a même pas besoin de tricher sur les chiffres. Le plus dur va être de trouver 2,5 millions de pistolets à eau.

« Les chiffres de l’obésité ne cessent d’augmenter en France. [...] L’étude est d’autant plus inquiétante que l’obésité touche de plus en plus de jeunes. »

Élise Lucet, journal de 13 heures sur France2, le 07 03 2006.

Euréka ! Le voilà, le chaînon manquant. Le chômage et l’obésité sont liés. En fait, le chômage n’est qu’un symptôme de l’obésité, puisque tous les traitements qu’on lui inflige ne font que masquer le problème. C’est l’obésité, qu’il faut traiter ! Comme ça, le chômage baissera tout seul. Cela n’a pas pu échapper à Dominique de Villepin qui ne va pas tarder, comme d’habitude, à saisir la Stasi : « J’ai demandé à l’ANPE [Agence Nationale de Prévention des Énormités] d’organiser une grande mare à thons, etc. »

« Une soixantaine de producteurs de lait de la Confédération Paysanne ont symboliquement inscrit jeudi trois de leurs vaches comme «futures chômeuses» dans une agence ANPE de Saint-Etienne. »

Communiqué de l’agence AP, le 16 02 2006.

Il paraît que la directrice de l’ANPE les a inscrites ! Les producteurs de lait ne manifestaient que pour leur gueule (on prévoit la disparition de 35.000 producteurs de lait en France), mais le principe d’inscrire des vaches à lait est tellement ancré dans l’esprit des miliciens de l’ANPE que, même avec le sourire, ces derniers ne peuvent résister à inscrire les vaches au moment où l’on ne sait plus quoi faire pour radier tous les bœufs. La symbolique bat son plein.

« jobdealer.net : Premier portail gratuit d'offres d'emploi et de services aux enchères inversées en France »

Vu au zapping le 15 02 2006.

Dans ce site, le job proposé revient à celui qui accepte le salaire le plus bas... Remarquez, au Rwanda, les assassins vendaient les balles aux enchères aux condamnés : pour les miséreux, c’était un coup de machette. La prochaine étape, ce sera la vente aux enchères des chômeurs occidentaux à destination d’acheteurs soudanais ou habitant Dubaï. Vu la flambée de l’esclavage antique dans ces pays-là, un bon chômeur devrait bien se vendre et s’expulser pour quelques dizaines d’euros. Et vu le nombre croissant d’esclaves potentiels dans notre beau pays, c’est l’économie de la France, qui va en faire un beau bénéf.

« Manifestations contre le CPE partout en France »

Communiqué de l’agence Reuter, le 07 02 2006, avec couverture media les jours suivants.

Comme d’hab. On braille, on braille, on croit renverser la terre, et Dieu vous fait un bras d’honneur. Allez-y ! Vous avez raison, de brailler. Ça défoule. Mais enfin... n’acceptez pas de signer un CPE, après avoir bien braillé. Parce que ça, ce serait très con... N’est-ce pas ?

« L'Agence Nationale Pour l'Emploi de Caen (Calvados) a été totalement  détruite lors d'un incendie qui s'est déclaré jeudi vers 1h pour des raisons  encore inconnues, a-t-on appris auprès des pompiers. Il s'agit de la cinquième  agence à être détruite par un incendie en France depuis plus d'une semaine,  selon l'ANPE locale. »

Communiqué de l’agence AP, le 26 01 2006.

Je ne sais pas qui sont les incendiaires mais j'atteste sur l'honneur qu'ils étaient tous en train de jouer au poker chez moi la nuit du crime !

« Michel Bayle, qui avait tenté de s’immoler par le feu dans une ANPE de Bacalan (33), a été condamné hier à quatre mois avec sursis par le TGI de Bordeaux. [...] le chômeur de 47 ans qui comparaissait pour “mise en danger de la vie d’autrui” a répété les motivations de son geste de révolte. Il venait d’être radié parce qu’il ne s’était pas présenté à un rendez-vous fixé par l’ANPE. Ce jour-là, il travaillait. En intérim. On lui avait affirmé qu’il était radié pour plusieurs mois, qu’il ne pouvait se réinscrire, qu’il ne pourrait pas toucher ses allocations Assedic. »

Article paru dans le journal Sud-Ouest, le 21 01 2006.

Il a surtout foutu une trouille bleue aux employés de la Stasi, après avoir fait sortir tous les chômeurs qui faisaient la queue la tête basse. Un héros du stage forcé et de la radiation impérieuse a eu tellement peur, qu’il a réussi in extremis à arracher le briquet de ce desperados inflammable. Quant aux membres du tribunal, ils l’ont pas dit, mais ils avaient tous un extincteur sous la robe, tellement qu’ils étaient en colère de recevoir un Quasimodo de plus en train de se plaindre d’être tout le temps refoulé à l’entré de la discothèque ANPE pour cause de tenue docile exigée.

« Je commence à voir sur le seuil de mon agence des files d'attentes de personnes sans travail. Certaines sont là depuis trop de temps pour que l'on prête encore attention à elles. Ils avancent en file indienne, bien rangés, les uns derrières les autres. Sans un mot. Dans un silence, parfois assourdissant. [...] Je les ai contraints à se présenter à date fixe. A heure fixe. C'est moi qui façonne ces tableaux vivants, à coup de convocations. Ils viennent chercher ici le salut. La Machine s'est emballée contre eux. Ils tentent alors de rencontrer un être humain pour trouver une explication. Ils rencontrent la froide logique administrative : pas venu ? radié! et c'est tout. refus d'offres ? radié! et c'est point final. »

Extrait du blogue d'un dénommé “Au secours”, le 13 10 2005, toujours en ligne :  http://lagrappe.blog.lemonde.fr/lagrappe/2005/10/au_secours.html

C'est gentil, de se remettre en cause, frère, lorsqu'on vient de passer le concours de l'ANPE et de toucher la prime des 152 euros pour efficacité au chantage et à la radiation. Quelques nazis ont pu aussi avoir ce genre d'état d'âme, parfois, au début. Mais ils n'ont pas déserté non plus.

Voyez-en d'autres dans nos Epîtres des lecteurs : on va finir par croire que quelques employés de la Stasi sont mal à l'aise, en ce moment. Mais... pourquoi ?!

« Le nombre des demandeurs d'emploi en France a diminué pour le huitième mois consécutif en novembre, le taux de chômage reculant à 9,6% de la population active »

Communiqué de l’agence Reuter, le 29 12 2005, repris par tous les media.

Ce serait en raison d’un remarquable traitement “social” du chômage ! La mise en place des derniers contrats de génie est naturellement la seule explication au miracle. Bien entendu, il n’y a jamais eu le moindre chantage à la radiation ou à l’emploi de merde, ni à la mise en stage de neneu d’office. Évidemment que oui, toutes les usines délocalisées sont revenues en masse parce que c’était pas bien du tout, chez les Gnakoués qui commençaient à se syndiquer. Cela va aussi sans dire, que les offres d’emplois raisonnablement rémunérés sont revenues en force comme en 40. La preuve : on a été obligé d’embaucher du personnel à l’ANPE tellement les offres d’emploi géniaux ont grimpé, à cause que les employés de ladite agence sautaient dessus les premiers parce qu’ils étaient persuadés qu’on allait tous les licencier bientôt, faute de chômage et de chômeurs ! Quels salauds, ces employés de l’ANPE, quand même...

« Le ministre de la Justice a demandé la radiation de la liste des experts judiciaires agréés du psychologue Jean-Luc Viaux, intervenu dans le dossier Outreau. Cet expert avait déclaré à la presse dans les couloirs : "Quand on paie des experts aux tarifs d'une femme de ménage, on a des expertises de femme de ménage". »

Communiqué de l’agence Reuter, le 02 12 2005.

Ça marche aussi avec les chômeurs ! Quand on les paie au tarif des aides à domicile, ils ne veulent pas se casser le cul à bien travailler. C’est pour ça que le ministre du travail, qui travaille bien, lui, est en train de tous les radier aussi.

Un cuisinier, embauché en tant qu'ouvrier de montage à la chaîne dans l'usine Toyota, montré comme exemple radieux d'espoir et de reclassement !

Journal de 13h, France2, le 01 12 2005.

Il me semblait pourtant qu'on manquait cruellement de personnel dans les métiers de bouche ! Y'aurait pas une erreur d'aiguillage, là ? Ben, non, pourtant, vu le sourire radieux d'Elise Lucet qui présentait le reportage et qui considérait ce reclassement comme une belle réussite. Ce doit être normal, alors, que les gens qu'on s'arrache à prix d'or dans les métiers de bouche (n'est-ce pas ?) aillent manger le pain des 6 millions de chômeurs sans qualif dont personne ne veut, pas même les chaînes de montage de bagnoles japonaises.

Augmentation des cotes de popularité des trois coPrésidents français à la suite des soulèvements de banlieues.

Communiqué de l’agence Reuter, le 16 11 2005.

Deux explications : 1) soit les sondages sont faux, comme d’habitude, sachant que la présidente du Médef est la patronne d’une grande société de sondages ; 2) soit la réaction des Français moyens est relative à l’action des hordes banlieusardes, c'est-à-dire à côté de la plaque, comme d’habitude aussi.

« Un juge américain a estimé qu'un ancien garde de sécurité, licencié pour avoir vu des fantômes, ne pouvait se voir refuser ses allocations-chômage pour faute professionnelle »

Communiqué de l’agence AP, le 12 11 2005.

En effet, le type n’a pas été licencié pour hallucinations pernicieuses mais parce qu’il avait appelé son chef de service afin de constater la présence des fantômes. Ce dernier étant myope et les fantômes s’étant cachés entre-temps, le chef n’a rien vu et l’appel a été considéré comme abusif, d’où la décision de licenciement pour plaisanterie (tout est bon, aujourd’hui, pour te virer). Seulement voilà : personne n’a jamais démontré que les fantômes n’existent pas. Il n’y a donc pas de faute avérée. Si vous en avez marre de votre turbin et que vous voulez bénéficier un peu des joies du chômage indemnisé, n’hésitez pas à dire que pendant vos heures de travail, vous venez de voir passer une usine qui embauche et un patron qui paye.

« La précarité nuit à la santé »

Étude parue dans le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, du 02 11 2005.

En revanche et curieusement, la richesse, le confort, la respectabilité, la célébrité et les passe-droits réduisent considérablement les chances de devenir pauvre et malade, selon une étude empirique et en projet dans le prochain Sous les Ponts Magazine.

Les banlieues brûlent. Tout à coup, le Premier Ministre a trouvé la solution !

Première quinzaine de novembre 2005.

Le même, entre deux brushings, avait déjà eu une idée de génie volontariste pour lutter contre le chômage ascensionnel : « J'ai demandé à l'ANPE de convoquer tous les chômeurs de longue durée pour leur proposer des stages, assortis de sanctions en cas de refus, etc. » Aouh! Voilà que la panacée s'applique aussi au traitement de la pyromanie en banlieue : « J'ai demandé à l'ANPE de convoquer tous les jeunes de banlieue pour leur proposer des stages, assortis de sanctions en cas de refus, etc. » Tu paries ? Le type a aussi une solution pour régler la question de la couche d'ozone... (Le seul truc positif, dans tout ça, c'est que les jeunes convoqués vont sans doute arrêter de mettre le feu aux autobus pour l'allumer dans les ANPE. Mais dans ce cas-là, il va aussi trouver une solution : « J'ai demandé à l'ANPE... »)

Manifestation des stagiaires, qui défilent avec un masque blanc.

Journal de la nuit, France2 (01 11 2005).

Tiens, tiens ! Il y aurait donc un million de stagiaires dont abusent allègrement les employeurs, et les offres de stages seraient supérieures aux offres d'emploi ! De quoi ?! Que font Borloo et Sarko ?! Ces deux-là seraient-ils stagiaires à l'Élysée, eux aussi ? Ough ! on espère que c'est pas l'affaire Monica/Clinton qui a tant inspiré nos altruistes du recrutement de stagiaires, sinon, Borloo et Sarko vont devoir continuer à faire des... à... Argh... Quelle époque !

Les syndicats d’EDF menacent de rétablir l’électricité dans les foyers où elle a été coupée pour non-paiement des factures.

Journal de 13h, interview d’un représentant syndical (21 10 2005).

C’est la nouvelle menace, vachement menaçante, faite aux riches : « Si vous donnez pas la pièce, on vous prévient, on rétablit l’électricité aux pauvres, hein ?! Vous allez voir, un peu ! Sinon, bon, on la rétablit pas, aux pauvres. Parce que... faut pas exagérer non plus, hé ! »

« Quand les salariés du privé commencent à descendre dans la rue, c’est un signal plus fort pour le gouvernement. »

Journal de 13h, voix off dans le reportage sur les manifs du 04 10 2005 (05 10 2005).

Le commentaire parlait des cadres de chez Hewlett-Packard, en tête de cortège. On n’a vu qu’eux...

Et on comprend mieux ! Quand ce sont les chômeurs, les délogés, les non-salariés et les exclus qui la ramènent, ce n’est pas un signe fort pour l’élite. Mais quelques dizaines de cadres, non encore licenciés et qui bénéficieront de primes sans doute confortables pour leur reclassement, ça, c’est un signe fort. Quelle tristesse d’être faible !

« Les cadres sont les nouvelles victimes du rouleau compresseur néolibéral. Toujours plus pour les actionnaires, toujours moins pour eux ! Résultat : ils se désinvestissent de leur travail. Pis : certains songent même à se rebeller ! »

Hebdomadaires Marianne, article “Pourquoi les cadres en ont ras la cravate”, n° 439, 17 au 23 09 2005.

Les pauvres ! On va larmoyer. Y’en a même un de chez les prochains virés d’Hewlett Packard qui a dit à la télé que c’était inadmissible qu’on s’en prenne à eux maintenant. Oui, parce que les cadres de chez Hewlett Packard, comme les autres, avaient fait « l’effort » de virer les gens de la production (ce sont ses propres termes). Alors, comme il n’y a plus aucun non-cadre à virer, ben... ce sont eux, les prochains, maintenant. Mais là, ce n’est pas bien, ce n’est pas gentil et ce n’est pas normal !

« Emploi : prêts partez » !

C’est le titre de la Une du journal La Dépêche du Midi, le 13 09 2005.

Ceci étant dit à propos des nouvelles mesures pour faire “bouger” les chômeurs qui ont de la colle sous les semelles. On va se la relire, parce que ça valait le coup : « Emploi : prêts partez » ! Hi, hi ! Y’en a qu’ont le sens de l’humour noir, à la Dépêche (beau titre aussi), que ça nous ferait presque concurrence. D’autant qu’en second intitulé, il y a écrit : « Chômage : partir et rebondir », ce qui sous-entend certainement « contre les murs ». Hi, hi ! Sacrés journalistes, va !

Hewlett-Packard s’apprête à supprimer 6000 emplois en Europe dont plus de 1200 en France.

Communiqué de l’agence Reuter, le 09 09 2005.

Ben ! C’est parce que les gens ne veulent pas déménager ! Le travail et l’avenir se trouvent chez les Gnakoués, c’est bien connu. Les fainéants français, qu’ils travaillent ou pas (parce que maintenant, il faut s’y faire, le fainéant heureux n’est pas uniquement celui qui glande au chômage : c’est aussi celui qui glande au turbin), les fainéants français ne veulent même pas quitter leur région pour aller travailler chez les Gnakoués au même prix qu’eux. C’est pour ça que le gouvernement Borloo a encore eu une idée de génie : donner des primes à ceux qui veulent bien foutre le camp pour aller gratter ailleurs, chez les Gnakoués par exemple, où vont s’implanter les nouvelles usines Hewlett-Packard.

« Le retour du chômage sous la barre des 10% de la population active montre que le plan d'urgence pour l'emploi, dont l'ensemble des mesures sera en place jeudi, “commence à porter ses premiers fruits” ».

Communiqué de l’agence AP, le 31 08 2005.

Nous n’en doutions pas une seconde, que le mariage de Jean-Louis Borloo avec Béatrice Schönberg, qui n’a pas démissionné de la présentation du journal comme Christine Ockrent ou Anne Sinclair en leur temps parce qu’elle se marie avec un homme de droite, allait donner lieu à une baisse significative du nombre des fainéants recensés. Cela dit, le même jour, sur Sud Radio vers 18h15 (mais pas à la télé), on entendait un long inventaire des magouilles à la radiation où l’on apprenait notamment qu’en Midi-Pyrénées, en même temps que le chômage baissait de zéro et quelques pour cent, les radiations par sanction (aveugle ?) avaient augmenté de 9,3%... Bonne lune de fiel, les tourtereaux !

« Objet : De nouvelles mesures pour faciliter votre embauche. [...] Deux contrats ont été conçus pour vous, le contrat d'avenir et le CI-RMA (contrat d'insertion - revenu minimum d'activité). Ces deux nouvelles mesures vous permettent de bénéficier d'un contrat de travail et d'actions de formation et d'accompagnement pendant toute la durée de votre contrat. Elles facilitent votre réinsertion professionnelle.»

Lettre d'information de l'ANPE, adressée à tous les bénéficiaires de l'Allocation Spécifique de Solidarité, le 05 08 2005.

Intéressant. Il n'y avait pas assez de contrats d'assistance pour neuneus qui veulent plus travailler, en voici deux nouveaux d'un coup ! Même que l'un s'intitule avec un rare aplomb, un peu comme la mission Liberté immuable des Américains, le Contrat d'Avenir... En clair, le neuneu qui veut plus travailler et qui est évidemment très désinséré, sera encore davantage mis sous tutelle comme un irresponsable qu'il est. Le neuneu sera accompagné et surveillé par un conseiller, des formateurs et un psy de l'Agence qui traduira la langue du neuneu auprès de l'employeur si le neuneu a encore les moyens d'ânonner. L'interprète traduira aussi, assurément en petit nègre, la langue du contremaître lorsque ce dernier aboiera aux oreilles du neuneu ébaubi. Et l'Agence du contrôle de l'Avenir s'assurera que le revenu minimum sera respecté, mais pas plus, pour l'employeur effrayé d'avoir à verser cette chose féodale et ruineuse qu'on appelait autrefois un salaire mais qu'on ne donnait pas aux neuneus. Il faut dire qu'il y en a tellement, aujourd'hui, des neuneus, qu'il n'est plus question de verser un vrai salaire à qui que ce soit sans accompagnement, des fois qu'on aurait affaire avec un neuneu qui se cache et qu'on saurait même pas que c'en est un ! Vive les nouveaux Contrats d'Avenir pour avenir à venir chez les neuneus et pour avenir assuré chez les employés de l'ANPE !

« Un an et demi après avoir récupéré la gestion pleine et entière du revenu minimum d'insertion (RMI), les conseils généraux ont le sentiment d'avoir été victimes d'un marché de dupes. La loi du 18 décembre 2003 leur a confié un dispositif dont le nombre de bénéficiaires ne cesse de progresser. […] Le phénomène s'explique par la forte croissance du nombre de Rmistes : à la fin 2004, ils étaient 1.216.300, soit une progression de 8,5 % en un an. Cette hausse est en partie imputable à la dégradation du marché du travail. Elle a aussi été provoquée par la réforme de l'Unedic, qui a entraîné une augmentation du chômage non indemnisé et le basculement “plus fréquent et plus précoce de demandeurs d'emploi vers le dispositif du RMI” ».

Le Monde, 26 07 2005.

Hé, hé ! Vachement finaud, la politique : tout le tact consiste à ne rien changer au problème, surtout lorsqu’il s’aggrave, mais à refiler discrètement la mauvaise carte au voisin. Comme ça, c’est lui qu’est le vilain et c’est moi qui le dénonce pour conserver ma place au soleil. D’ailleurs, vous voyez bien que les Rmistes, s’il y en a de plus en plus, c’est de la faute aux chômeurs.

21/07 19:06 : Le gouvernement a transmis jeudi aux partenaires sociaux un projet de décret sur le contrôle des chômeurs prévoyant une gradation des sanctions et donnant aux Assedic le pouvoir de suspendre, à titre provisoire, les allocations chômage.

Communiqué de l’agence AFP, le 21 07 2005.

La répression imbécile peut guérir tous les maux de la terre, y compris le cancer : il suffit de l’interdire et de condamner les cancéreux. Grand Jacques, flanqué de ses électrons libres clonés, n’a jamais fait appliquer autre chose que des mesures de répression pour couvrir son incompétence, sa perversion, ses escroqueries, sa pitoyable absence d’imagination, sa mythomanie aggravée. Taper sur les chômeurs pour résoudre le problème du chômage n’entre jamais que dans la droite ligne de la pénalisation des prostituées et des clients pour lutter contre le proxénétisme, du retrait des papiers aux étrangers qui en avaient pour lutter contre l’immigration clandestine, des radars-caisses posés derrière chaque arbre pour réduire la vitesse d’une poignée d’hystériques qui roulent en voitures volées, de la construction du plus vaste chantier de prisons de l’histoire pour faire baisser une délinquance inhérente à la dégradation sociale dont les politiques sont responsables depuis 30 ans, etc. « Je tape, je tape, je tape... – Aïe, Stop, SVP ! – Quoi, vous ne voulez pas voir baisser le nombre de morts sur les routes ?! – Bien sûr que si, mais pas comme ç... – Je tape, je tape, je tape... »

« Cécilia, le pouvoir et la vie » : c’est le titre d’un article consacré à Sarkosette, où l’on apprend entre autres que l’ex première dame potentielle a cédé au charme ravageur du maire qui l’a mariée à Jacques Martin en 1986. En effet, « Ce jour-là, j’ai su qu’elle était pour moi », a osé déclarer plus tard ledit maire prénommé Nicolas, ex ami de Jacques Martin, et futur repris de justice une fois passé son échec cuisant aux prochaines présidentielles !

L'article est paru dans Le Nouvel Observateur n° 2121 le 30 06 2005, trouvé ce 21 juillet dans une poubelle.

La maladie mentale du serial traître Sarko est de plus en plus simple à définir : ce patient veut tout prendre ! Ton mariage, ta femme, ta voix, ton permis de conduire, ta liberté, ta place... Si tu es un homme, surtout prend garde que le chacal ne te surprenne pas en train de pisser.

« un salarié américain passe en moyenne deux heures par jour à ne pas travailler, sans compter la pause-déjeuner, selon un nouveau sondage réalisé par America Online et Salary.com. Une comportement qui coûterait chaque année 759 milliards de dollars (632 milliards d'euros) aux entreprises américaines en salaires versés pour rien, a estimé l'enquête. »

Communiqué de l’agence AP, le 12 07 2005.

Vous le voyez bien, que les gens qui prétendent bosser ne foutent rien ! D’ailleurs, les deux heures qu’ils perdent à ne pas travailler, vous pouvez être certains qu’ils les passent à critiquer ceux qui ne travaillent pas. Et puis faites le compte : les milliards d’euros que coûte un tel parasitage représentent combien de fois plus que le coût du chômage ? hein ? Alors ? hein ? hein ? Je vous le demande un peu !...

« Le chômage a baissé en mai de 0,1% en données corrigées des variations saisonnières pour le deuxième mois consécutif en France, avec 2.300 demandeurs d'emploi de catégorie 1 en moins par rapport à avril, selon des chiffres publiés par le ministère de l'Emploi. […] Le taux de chômage au sens du BIT reste à 10,2% de la population active »

Communiqué de l’agence Reuter, le 30 06 2005.

Un jour, peut-être, ce genre de segment syntaxique débile fondra dans les méandres de l’Histoire sémantique pour ne plus intéresser que d’étranges linguistes décrypteurs des langues sibyllines et mortes, si tant est que ces dernières furent un jour vivantes.

« Une perquisition a été menée ce matin dans les locaux du ministre de l'Economie et des Finances, Thierry Breton […] sur commission rogatoire du juge financier Henri Pons […]. Thierry Breton est potentiellement concerné par l'enquête, car il était administrateur du groupe chimique Rhodia et président de son comité d'audit entre 1998 et 2002. La procédure ouverte contre “X” vise des faits de “présentation de comptes inexacts, diffusion d'informations fausses ou mensongères sur la situation d'un émetteur coté sur le marché réglementé, délit d'initié et recel de délit d'initié”. »

Communiqué de l’agence Reuter, le 27 06 2005.

Oooooôôôôôh, là, là !...

Dites, les chéris, maintenant qu’on a un peu de recul, vous ne pensez pas que d’avoir élu cette clique à 82% des voix (c’est-à-dire PIRE que chez les rois nègres, puisqu’un score pareil, chez eux, a au moins l'excuse d’être frauduleux), c’était l’antithèse historique de la Révolution ?

Vous croyez sérieusement que si 82% des Français n'avaient pas voté ou avaient voté blanc, plutôt que de voter pour... Aaaargh!... il y aurait eu le fascisme au pouvoir et une guerre civile ? Vous le croyez, vous, que l’un ou l’autre de ces deux candidats dont je refuse d’écrire le nom aurait pu encore accéder à l’abus du pouvoir ?!...

Eh bien, moi, je reste persuadé que NON !  Les dernières élections auraient tout simplement été annulées. L’ex gouvernement, alors en place, aurait invalidé les élections, serait resté exceptionnellement en fonction le temps d’en organiser de nouvelles avec de nouveaux candidats et peut-être de nouvelles idées, à la fois pour donner une vraie leçon de démocratie au monde et par crainte de voir la France sombrer dans la cata d’un pouvoir illégitime à cause d’eux. Ainsi, ceux-là même que le peuple avait pratiquement rejetés pour de bon dès le premier tour, seraient entrés dans l’Histoire comme d’Héroïques Perdants, sauveurs d’un pays en détresse, grands démocrates devant l’Éternel et devant les hommes, et la France serait enfin remontée dans l’estime de l’Amérique, du Buthan et des Îles Féroé... etc.  et le monde aurait vu la France comme Jean Gabin regarda jadis Michèle Morgan... etc. et les Livres d’Histoire n’auraient retenu que... etc. et la racaille des Grandes Administrations fut engloutie par les flots de la Mer Morte que le Seigneur flanqué de Perséphone referma sur Sodome et Gomorrhe !

Et ne nous dites pas que le prochain escroc-sauveur du Ministère de l’Économie pourrait encore porter un nom qui commence par S... et être marié (ou avoir été marié) avec l'ex femme de Jacques Martin ?!...  Aaaaaaargh...

« "Il n'est pas acceptable qu'un chômeur [...] puisse refuser successivement plusieurs offres d'emploi raisonnables" déclarait ainsi Dominique de Villepin le 8 juin, avant de préciser : "des dispositifs existent pour sanctionner les abus. J'entends qu'ils soient appliqués par le service public de l'emploi." Ce faisant, le premier ministre se met à l'unisson d'une partie de l'opinion publique. D'après une enquête du Credoc citée par le conseiller d'Etat, Jean Marimbert dans son rapport de janvier 2004 sur "le rapprochement des services de l'emploi" , 69 % des personnes interrogées partageaient le sentiment que "si la plupart des chômeurs le voulaient vraiment, beaucoup pourraient retrouver un emploi". »

Le Monde, 15 06 2005.

Est-il acceptable que des ministres de l’économie, pour ne citer qu’eux, soient successivement mis en cause dans des malversations répétées ? Des dispositifs existent pour sanctionner les abus des hauts fonctionnaires. Nous entendons qu'ils soient appliqués par le service public, opérationnel pour tous. D’ailleurs, pourquoi les flics et les juges sont-ils exonérés d’office des pénalités liées aux radars automatiques ? Et puis, entre nous, si la plupart des politicards le voulaient vraiment, beaucoup pourraient retrouver quelques grandes idées, se remettre en cause, œuvrer pour un meilleur équilibre, oublier le carriérisme et se mettre sérieusement au travail constructif plutôt qu’au concours de sanctions des faibles et des grelotteux. D'ailleurs, tous ces gens qui prétendent bosser, est-ce qu'ils bossent vraiment, ceux-là aussi ?... Paraît qu'on va supprimer 5000 fonctionnaires, cette année : c'est donc qu'ils ne servaient à rien ! Mais si on en nettoie 5000 à la Karcher, c'est qu'en réalité, il y en a beaucoup plus qui ne servent à rien et qui pompent le fric de l'Etat !  95% des chômeurs qui ne sont jamais interrogés pensent que 99 % des gens qui soi-disant travaillent, en réalité, n'en foutent pas une rame et se plaignent tout le temps. On devrait instaurer un contrôle de l'intensivité au turbin pour les sanctionner un peu, tiens, ceux qui font semblant de travailler et qui passent leur temps à accuser les chômeurs de chômer !

« Le secrétaire général de la CFDT François Chérèque a estimé jeudi que son syndicat ne répondrait pas à une «forme d'injonction» de la CGT «seule» qui a lancé un appel à une manifestation pour l'emploi le 21 juin prochain. ».

Communiqué de l’agence AP, le 09 06 2005.

On fait son caca nerveux ? Pauvres types. Ça va se bousculer, chez les démagogues et les arracheurs d’opportunités syndicale pour savoir qui c’est qu’a fait sa manif le premier pour l’emploi, depuis le dernier canular présidentiel vachement stratégique et super inspiré, comme d’hab.

Michel Barnier râle, François Fillon maugrée, Claudie Haigneré pleure, et le quatrième se cache.

Relais tous media après le "nettoyage" gouvernemental du 03 06 2005.

Tiens, c'est drôle ! ça n'a pas l'air de leur faire plaisir, de se faire virer, eux. Pourtant, ils ne risquent pas de s'inscrire au chômage...

« J’ai toujours eu conscience que ce qui est salutaire pour la nation ne va pas sans blâme dans l’opinion ».

Jean-Pierre Raffarin, Grand esprit littéraire du XXIe siècle, le 02 06 2005.

Il est donc rassurant pour les chômeurs et les exclus, qui choisissent évidemment leur sort pour le salut de la nation, de sentir le blâme le plus profond de la part de ceux qui continuent à travailler par pur égoïsme. De plus, le très fin et très modeste raisonnement de notre héros sortant nous illumine tout à coup sur les motifs de l’existence et de la durée des plus sanglantes tyrannies, telles que  l’Inquisition ou l’hitlérisme, qui ont toujours subi le blâme des nations opprimées : les victimes seront soulagées d’apprendre que les tyrannies n’ont jamais existé que pour le salut des basses populations aveugles et ingrates. Vive la puissance du blâme et gloire au salut !

« Le ministre de la Cohésion sociale a présenté son projet de loi sur les services à la personne, avec lequel il espère créer 500.000 emplois. […] Le ministre délégué au Logement a indiqué qu’une "concertation" va être engagée avec les associations sur la location des chambres de moins de 9m2. »

nouvelobs.com du 26 05 2005.

Quelle bonne idée de génie, qui aurait tellement fait plaisir au Ministre sortant de l’Économie, avec ses 65 domestiques au frais de l’État ! 500.000 chômeurs pour des emplois de soubrettes et de serviteurs à la carte, le tout logé dans des chambres de bonnes au douzième sans ascenseur ?! Même qu’au départ, on prévoyaient que le génial plan Borloo allait créer 1 million d’emplois de chambrières, mais comme nos économistes ne font que se bananer dans leurs calculs et que tout le monde le voit, et comme il allait y avoir une drôle de pénurie de chambres de bonnes, ils ont un peu réduit leurs ambitions, c’est normal. Ah, mais quel réservoir de boniches et de larbins, cette ANPE ! Mais comment se fait-il que personne n’y avait encore pensé avant le génial Borloo qui, pour le coup, sort avec Béatrice Schönberg tellement qu’il est beau ?!

Les viticulteurs mettent à sac la région Provence parce qu’ils sont sur la paille.

Info du 25 05 2005.

Normal. On leur pique leur pinard et on leur donne rien ! C’est comme aux chômeurs, si on leur pique leur pinard, ils vont tout casser aussi. C’est pour ça, qu’on leur laisse juste de quoi s’acheter le pinard, aux chômeurs.

En réponse à la hausse continuelle des chiffres du chômage, et malgré tout ce qui est déjà mis en œuvre pour tricher sur ces chiffres, « le gouvernement, dans le cadre de la prochaine convention entre l'Etat, l'ANPE et l'Unedic, projette de renforcer le contrôle des chômeurs et d'accorder à l'assurance-chômage un pouvoir de sanction contre ceux qui n'auront pas une "démarche active" de recherche d'emploi. »

Communiqué de l’agence Reuter le 29 04 2005.

Eh, pardi ! Bien sûr, que c’est de la faute des chômeurs s’il y a du chômage : la preuve, ils continuent à refuser les boulots de merde ! Même que le quota d’offres d’emploi non satisfaites a augmenté de 6% en mars. Oui, mais... c’est comme quand on est Ministre, on ne peut pas s’empêcher d’abuser de la vie de château ; quand on est patron, on ne peut pas résister aux abus de biens (et de maux) sociaux ; quand on est chômeur, on s’habitue tellement au confort des indemnités en dessous du seuil de pauvreté et aux délices du mépris et de l’isolement.

« Hausse du chômage et chute du moral des industriels »

Communiqué de l’agence Reuter le 29 04 2005.

Quel titre ! Le moral des présents, futurs et potentiels chômeurs, nos brillants analystes n’en ont toujours rien à péter ! Ils ont sûrement raison, parce que « paradoxalement, le moral des ménages s'est légèrement redressé en avril avec un indicateur résumé à -24 au lieu de -25 en mars, bien que lesdits ménages anticipent toujours dans leur grande majorité une poursuite de la progression du chômage ». Hi ! hi ! Y’a pas de paradoxe, gros con : plus on voit nos héros/escrocs élus à 82% nous annoncer que le chômage va baisser en flèche alors qu’il monte avec la fusée Ariane, plus on se roule par terre de fou rire devant le 20h. Voilà pourquoi le moral des ménages est en hausse (dans le négatif, soit noté en passant).

« Le chômage ou un poste en Roumanie payé 110 euros brut par mois pour 40 heures de travail hebdomadaire, c'est ce qu'une entreprise alsacienne qui se délocalise propose à neuf de ses salariés. La rémunération est légèrement supérieure au SMIC roumain, fixé à 80 euros, mais le salaire moyen d'un employé roumain s'élève à 160 euros. Un avocat spécialiste du droit du travail souligne que si la proposition de cet employeur peut paraître indécente, elle est inscrite dans le Code du travail. »

Le Nouvel Observateur, 27 04 2005.

Il y a déjà des émules et les enchères montent : l’entreprise Marc Sauer SA vient de proposer 117 euros bruts à ses salariés s’ils veulent suivre la délocalisation à l’île Maurice ! C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles nos politicards légitimes et quasi unanimes s’obstinent à vouloir nous faire voter OUI. Finalement, cette entreprise alsacienne, ce sont des précurseurs ! Délocaliser les Français chez les Gnakoués plutôt que de délocaliser les usines, vous allez voir que ça va coûter encore moins cher aux actionnaires... Alors autant nous y préparer, puisque ce sera la prochaine étape de notre évolution européenne !

« Une “Ecole de l'Amour” ouvrait ses portes ce jeudi soir, faisant plus que jamais de Paris la capitale mondiale de l'amour. »

Communiqué de l’agence AP le 28 04 2005.

Bonne idée ! Mais une seule école, ça va faire un peu juste pour compenser celle de la haine qu’on subit à grande échelle depuis quelques années sur tout le territoire via nos gouvernements successifs de gauchistes droitiers, de procureurs et d’escrocs.

« Le Premier ministre reconnaît qu'il devra peut-être décaler de “quelques mois” son objectif, initialement annoncé pour cette année, de faire baisser de 10% le chômage en France. »

Communiqué de l’agence Reuters le 10 04 2005.

Ouf ! on respire... Il nous reste encore « quelques mois » de délai avant de se faire virer des chiffres.

« Un professeur d'économie d'Harvard accusé de vol de fumier »

Communiqué de l’agence Reuters le 06 04 2005.

Le type n’a cherché à piquer qu’une grosse remorque de fumier de cheval dans une ferme du Massachusetts. Le plus rigolo, c’est le titre de l’article par l’agence Reuter : on croirait que « fumier » est le qualificatif de « voleur ». Il faut dire que « prof. d’économie », « vol » et « fumier » sont des mots qui se marient assez bien dans l’inconscient collectif des générations chômage.

Asie centrale : Révolution expresse au Kirghizistan. En quelques heures, des milliers de manifestants ont occupé le palais présidentiel, provoquant la fuite du chef de l'Etat. Un nouvel exécutif a été nommé dans la foulée.

Lisa Alissova et Lorraine Millot, Libération du 25 mars 2005.

L’article précise que « les policiers, payés quelques dizaines d’euros par mois à peine, étaient manifestement peu motivés à défendre le régime et ont rapidement cédé. » Voilà sans doute pourquoi les dirigeants français ont augmenté si vite et si fort, dès leur arrivée au pouvoir, nos gardiens de la Paix (si, si, rappelez-vous !). Plus loin, on indique que « Askar Akaïev, 60 ans, était considéré comme un des dirigeants les plus libéraux d’Asie centrale. » Voilà sans doute aussi pourquoi le nôtre vient tout à coup de faire, avec une rare brillance internationale comme à son habitude, le discours mémorable que l’on a vu cent fois au zapping sur l’impasse et les danger d’un libéralisme sauvage, contre lequel il a toujours "naturellement" préservé la France !

« Ceux qui font n'importe quoi pour avoir du boulot n'en ont pas non plus. »

Gérard Lanvin, émission "Comme au cinéma", France 2, le 22 mars 2005.

Farpaitement ! D'ailleurs, on va arrêter de boire pour oublier que personne y voulait nous croire quand c'était nous qu'on le disait. Même que y'en a qui font n'importe quoi pour pas avoir de boulot aussi et qu'ils en ont pas non plus quand même.

« Je suis faite pour être avec des gens célèbres parce qu'ils le méritent et qu'ils véhiculent un message »

Mia Frye, art. "Coulisses TV", Télé 2 semaines, n° 32 du 19 mars au 1er avril 2005.

Personne ne sera étonné d'apprendre que Mia Frye et son bel époux ont baptisé leur fils Chacal (si, si, c'est bien ce qu'on lit dans le même article) ! En revanche, on s'interroge sur le sens de la trottinette qui circule au creux du bulbe rachidien de la belle danseuse aux faux yeux bleus : est-ce qu'elle veut dire que les gens sont célèbres parce qu'ils le méritent, ou bien que les gens célèbres méritent qu'elle soit auprès d'eux ? Quant au message véhiculé... Waoutch! Soit c'est trop compliqué, soit c'est trop odieux pour nous. Rideaux !

S'ils savaient, à Paris : dernier bouquin de Daniel Carton, qui compte en faire un.

Promo LCI/Zapping du 03 mars 2005.

Un livre (de plus) sur la “fracture sociale”, à propos duquel l'auteur nous dit : « Dès l'instant où on nous interroge sur le bonheur d'être Français, on a le moral en berne ». Pile comme quand on nous interroge sur le bonheur de travailler ! Peut-être qu'il y a un rapport...

Le Couperet : dernier film de Costa-Gavras, avec José Garcia à “contre-emploi”.

Promo ciné de février 2005.

Un film dont le sujet à été piqué dans nos colonnes : le candidat qui postule pour un boulot abat tous ses concurrents afin d'avoir toutes ses chances. Costa-Gavras a-t-il pensé que dans la plupart des offres d’emplois, les postes offerts ne sont pas créés ou bien ne sont créés que provisoirement pour toucher les primes de l’État, ou bien ils sont déjà réservés à un “inconnu” qui n’a pas donné de CV ? Là réside toute l’intrigue du final... En tout cas, l'exclusion et ses effets “pervers” inspire de plus en plus nos créateurs.

L’affaire Gaymard, Ministre de l’économie (des autres).

Info générale issue du Canard Enchaîné au mois de février 2005.

Même le gentil héros Borloo (qui n’a pourtant encore rien fait de concrètement héroïque) vient à la rescousse du martyr Gaymard : ce dernier n’aurait commis qu’une... (ough!) maladresse. D’ailleurs, l’homme a demandé pardon. Donc, il n’a rien fait. Il n’a pas volé l’équivalent de 50 millions de mobylettes avec autant de bras d’honneur à la populace miséreuse, malgré toutes ses propriétés et tous ses fonds à l’étranger que le Canard Enchaîné n’a pas encore trouvés. Et il n’y a même pas de raison pour qu’il passe devant un vrai tribunal, comme les 50 millions d'escrocs de base qui roulent à 133 km/h en ligne droite avec leurs mobylettes sur l’autoroute mais qui, eux, sont de vrais criminels pas du tout maladroits.

Jean-Louis Borloo a annoncé la création du “Chèque Emploi Service Universel”, assorti d'incitations financières, et d'une Agence nationale de développement des services pour valoriser ces métiers.

Communiqué de l’agence Reuters le 16 02 2005.

L’ange a précisé que cela devait aboutir à la création de 500 000 emplois pour les prochaines années, et carrément à 3 millions et demi d'emplois  à terme ! Pire que les 30 % de réduc d’impôts précédemment promises par son Dieu.

Un Chèque Emploi Service Universel ! (chèque s’entendant toujours “à l’employeur”, et Service Universel = “qui emploie des pantins à tout faire mieux qu’avant et pour des nèfles”) En fait, c’est un nouveau fil à couper l’eau chaude pour le thé des esclavagistes, quoi. Merci, notre Cher Édifiant Sauveur Universel.

Devant l'afflux de demandes, plusieurs communes privent de cantine les enfants de chômeurs.

Virginie Malingre, Journal Le Monde, 20 01 2005.

L’article livre une série de cas, avec lettres et notes de service où les consignes revendiquées de ne pas servir les enfants de chômeurs sont affichées sans aucun détour (notamment par des mairies socialistes). À peu près comme les dentistes qui refusent ouvertement de soigner les bénéficiaires de la CMU par pure idéologie. Ça fera encore partie de cette kyrielle de mesures d’exclusion caractérisée qui se traduisait pour d’autres, il y a peu, par une étoile jaune, mais que l’on continuera encore longtemps à passer sous silence lorsqu’il s’agit des chômeurs, si tant est qu’un jour on en parle sérieusement.

Il y a des fois où l’humour se transformerait bien en arme à feu. (on peut lire l’article du Monde ici-même)

 

 

Table            Top

 

 

© Le Défouloir des Précaires 2002-2008

Site abandonné depuis l'élection des présidents bouffons Sarkozy et Hollande

(en attendant le déluge après Macron...)