Le Défouloir des Précaires

Table

Vos Meilleurs CV ( prohibés )

 

CV (1)

CV (2)

 

 

 

 ► CV (1)

 

 

M.  Alain  FERNAL

-------------------------

99666     FRANCE

 

 

 

 Sors c'te flèche de mes plumes, tu m'chatouilles !

 

C’est mon petit dernier.

Il me ressemble…

 

  --------------------

 

Nombreuses Études et Expériences (Pfiou !…).

 

 

 

 

 

33  ans de lucide sobriété,

Bon niveau d’huile,

 

Valide, polyvalent, serein, sexy et enjoué comme un demandeur d’emploi.

Peu ou prou d’antécédents psychiatriques ou judiciaires.

Prêt à tout mais pas vraiment à n’importe quoi et surtout plus pour n’importe qui.

 

 

Vous cherchez quelqu’un ?

Votre offre me correspond et m’intéresse.

 

 

Ne perdons pas de temps avec mon CV,  j’ai passé l’âge d’étaler ma vie dans les poubelles et nous avons mieux à faire que de remplir les vôtres.

 

En outre, vous avez raison :

-  personne aujourd’hui ne choisit sa vie et ne saurait s’y révéler vraiment,

-  rien ne remplacera jamais une bonne mise à l’épreuve.

 

Merci d’envisager ainsi mon potentiel de rentabilité.

 

 

A.  F…

 

Top

  

 

 ► CV (2)

 

Opportun QUÉPY

--------------------

13666    SUD de la FRANCE

 

 

e.mail :   courtoujours@------------

 

 

Monsieur, Madame,

 

Merci de bien vouloir examiner mon CV en vue de l’obtention du poste d’agent comptable proposé par votre établissement respectable.

 

— de 1 mois à 10 ans : Enfant de la DASS, né sous X et abandonné devant une banque.

 

— de 10 à 13 ans : Placé dans diverses familles d’accueil, ces dernières bénéficiant de primes en rapport mais estimant que les primes étaient insuffisantes pour mon cas.

 

— de 14 à 17 ans : Placé en Maison de redressement, pour détournements répétés de la caisse des écoles et redistribution des portefeuilles des enseignants à la population déshéritée locale.

 

— de 18 à 21 ans : Détention provisoire en Maison d’arrêt suite à disparitions inexpliquées des effets personnels des fonctionnaires de police au commissariat où j’étais en garde à vue. Libéré pour non-lieu suite à disparition inexpliquée de mon dossier dans le bureau du juge.

 

— à 22 ans : Divers allers retours touristiques entre Monaco, Bogota, Genève et Beyrouth.

 

— de 23 à 26 ans : Incarcéré par erreur en centrale pénitentiaire suite à divers malentendus de livraisons concernant plusieurs camions de caviar ukrainien. Employé aux cuisines.

 

— de 27 à 30 ans : À peine libéré, recherché par Interpol en tant que témoin-suspect-coupable suite à diverses tentatives de meurtres mystérieux sur les membres du jury de l’affaire précédente. Je n’y étais pour rien mais on ne m’a pas cru.

 

— de 30 à 34 ans : À nouveau incarcéré en centrale (parce qu’on ne m’avait pas cru). Affecté à la bibliothèque juridique, libéré pour mise à jour de nombreux vices de procédures dans mon affaire et dans celles de tous les copains.

 

— de 35 à 36 ans : Tentative de retour à la vie honnête avec l’appui de l’épouse d’un parlementaire en voyages d’affaires. Mauvais choix des appuis dans la tentative.

 

— de 37 à 40 ans : À nouveau condamné à mort… euh ! à tort, pour fraude fiscale alors que je n’ai, à proprement parler, jamais travaillé. Évadé au bénéfice du doute.

 

— de 41 à 42 ans : Parcours “santé” à travers l’Europe de l’Est et les salons parisiens. Sans commentaires, pour ne compromettre personne. Repris de justesse.

 

— de 43 à 47 ans : Condamné sans raison mais au bénéfice de l’absence de doutes eu égards à mon passé et aux soupçons concernant des documents et cassettes politico-financières qui auraient pu être en ma possession à cause que j’avais ces derniers temps quelques vagues relations politiques, notamment en France d’en haut.

 

— à 47 ans : Gracié par le Président de la République qui semble s’être trompé de feuille de grâce lors de la signature, les dossiers de ses proches et le mien étant empilés sur le même bureau d’après mon avocat.

 

…Évidemment, que je n’ai pas fait tout ça dans ma petite vie banale. Mais si je vous avais donné mon vrai CV, l’auriez-vous seulement lu jusqu’au bout ?

 

Merci de me faire savoir à quelle heure vous pouvez me recevoir.

 

 

Table              Top

 

 

 

© Le Défouloir des Précaires 2002-2008


Site abandonné depuis l'élection des présidents bouffons Sarkozy et Hollande