Le Défouloir des Précaires - La Charte du parfait recruteur

Table

 

Comment les embêter comme ils nous embêtent

L'intégralité de cette page est due à un lecteur comique et aguerri

( merci Olivier )

Téléphoner à l'ASSEDIC ?!

Bonjour à tous,

Un truc idiot pour avoir une meilleure "relation" téléphonique avec l'ASSEDIC :

Ils me convoquent. Il faut que je les appelle pour leur dire que 8h30 c'est pas possible mais que 9h00, ça me va.

(Eh oui, les écoles ouvrent aussi à 8h30, et les chômeurs, qui n'ont que ça à faire, font des gosses ! Pas de chance...)

Evidement, pas de numéro pour les joindre (à part le 0810, mais... merde, j'ai l'illimité, c'est pas pour payer le tarif local).

Je repère, en bas du courrier, une ligne recouverte de marqueur noir : c'est leur numéro de fax. C'est déjà ça. Soyons bête, faisons numéro de fax -1 => ligne pas attribué. Numéro du fax + 1 => "Assedic bonjour !" (Gagné !)

— Pourrais-je parler à monsieur XXX ?

— euh... Oui, bien, mais... comment avez- vous eu notre numéro de téléphone ?

— Dans les pages jaunes. (hé! hé!)

Je propose d'établir un annuaire direct des ASSEDIC... (parce que les numéros en 0810 ne sont pas inclus dans les offres illimitées)

Sinon, j'ai d'autres idées, rien que pour les embêter :

(  T  pour testé )

T- Demander son identifiant à celui qui vous reçoit à l'ANPE, son nom, son prénom, tout noter sur un petit carnet, ne vouloir être reçu que par lui , et chaque fois qu'on entre dans l'établissement, aller lui dire bonjour. ( Je faisais la bise à ma conseillère qui était fort charmante...)

T- Dire qu'on a perdu son mot de passe devant la borne ANPE, demander à pouvoir consulter Hotmail.

T- Demander à passer un fax pour répondre à une offre d'emploi.

T- Demander à pouvoir envoyer un mail (même raison).

T- Demander son numéro de téléphone direct au conseiller.

Comme il ne voudra pas le donner, dès qu'il s'éloigne, s'appeler à partir de son tél qui est sur le bureau (faire le 0 pour sortir), et lire l'appel en absence sur votre portable ou faire le 3131 chez vous.

T- Quand le conseiller vous sort des offres, les appeler devant lui (repérer à l'avance des offres avec tél), voir sa tête si l'offre est pourvue et si le gars rappelle parce qu'il reçoit trop d'appels...

►- Faire semblant de gerber dans leur locaux, en vous excusant d'être malade.

►- Faire semblant de pisser dans les plantes vertes, en vous excusant d'être pressé.

►- Se pointer avec le moutard, le changer en plein milieu du bureau.

T- Aller aux toilettes (surtout aux Assedic), en disant que vous êtes très pressé.

T- Aller aux toilettes, et gueuler depuis les toilettes : "j'ai plus de papier". (Non, pas la police !)

T- Arriver en costard, et le lendemain en jogging : noter la différence d'accueil et le leur faire remarquer.

T- Faire une pause casse-croûte parce que ça fait 3 siècles qu'on attend (de préf. un truc style maquereau au vin blanc...).

►- Arriver en tenu de travail, style "je suis prêt à bosser, môa" et leur tendre un main pleine de cambouis...

T- Saluer tout le monde, bruyamment, et serrer fermement la main au gars de l'accueil, pour montrer votre détermination à trouver du boulot.

T- Demander à n'être reçu que par le gars qui a son nom sur les courriers (surtout quand il n'y a aucun nom).

T- Renseigner les gens qui attendent. Vous verrez, on finit par être aussi calé que la nana de l'accueil.

T- Y'a pas Word Millénium pour taper les CV ???

T- Aaah ! mais t'as Word dans les bureaux, je peux l'utiliser, alors ?!

T- T'as pas un timbre ?

T- T'as pas une enveloppe ?

T- T'as pas un litre d'essence ? un ticket de bus ?? une capote (je crois que j'ai une ouverture, derrière l'annonce n°XZ2689P) ?

T- Je vais faire des candidatures spontanées, ma lettre va bien : vous l'avez validée, le CV idem, il me faudrait 350 enveloppes et autant de timbres. (Comment ça, je ne suis pas motivé ???????! )

►- Repérer leur mail perso, et le faire suivre aux distributeurs de spam.

T- Laisser 25 CV au conseiller, et une fiche à remplir pour savoir à qui il les a transmis.

T- Faire ses propres formulaires à faire remplir par le conseiller. ("C'est pour m'évaluer")

T- Monter sur une chaise, et brailler la litanie : "Camarade travailleur sans boulot, l'ANPE nous exploite, l'ANPE nous spolie..."

C'est tout pour l'instant....

Au fait je suis partisan du groucho-marxisme...

La Révolution par le rire, la rébellion de l'absurde.  

                            Olivier

 

Table            Top

 

 

 

© Le Défouloir des Précaires 2002-2008

Site abandonné depuis l'élection des présidents bouffons Sarkozy et Hollande