Le Défouloir des Précaires

février 2006

Au secours !

Les profs, ceux-là même qui enseignent à nos enfants le meilleur chemin pour trouver un boulot, se retrouvent au chômage, dis donc ! Même qu’ils ne sont pas contents du tout.

 

Cette année, nous sommes de nombreux professeurs contractuels et vacataires au chômage (plus de 600 dans notre Académie de Nice).

Depuis plusieurs années, nous nous investissons dans notre métier au service de la jeunesse et de son éducation et, cette année, par une politique injuste, nous somme jetés comme de simples Kleenex... au mépris des lois du Code du travail car la plupart d’entre nous ont déjà effectué plus de trois années de contrats successifs. De plus, lorsque le rectorat propose des offres, ce sont souvent des vacations de moins de 12 heures n’ouvrant aucun droit au chômage à la retraite, aux vacances, et les jours de maladies ne sont pas payés. Nous ne pouvons même plus participer aux conseils de classe... Nous devenons des intermittents de l’Education. En même temps, au niveau national, la fermeture des concours réservés (loi Sapin non reconduite) ne nous permet plus d’accéder à la fonction de professeur en validant notre expérience de plusieurs années par cet examen.

Après plusieurs rencontres avec M. le Recteur de Nice, aucune possibilité ne nous a été proposée, aucune politique d’aide à la reconversion, et nos situations sont telles que nous ne pouvons plus subvenir correctement aux besoins de nos familles. Forcés de réagir, nous avons campé plusieurs jours devant le Rectorat de Nice sans grandes avancées et nous essayons de mener des actions positives pour que l’on reconnaisse enfin nos droits. Notre souhait est d’avoir accès à un travail digne dans l’Education Nationale par des contrats annuels et non pas d’être assistés par l’Assedic ou employés pour des vacations inhumaines, d’autant plus que les besoins sont évidents pour les enfants scolarisés de France… Notre détermination est grande, mais nos moyens de faire connaître nos situations restent limités alors que l’on a affaire au plus grand plan de licenciement sans indemnités en France (supérieur à celui d’Hewlett-Packard) notre forum :

Voyez là

Merci d'avance

Collectif des professeurs précaires de l'Académie de Nice

 

Bon pour publication mais... pourquoi vous regrouper pour la seule académie de Nice ?! Toutes les académies sont concernées. S'il n'y a toujours pas d'unité et encore moins d'ambition nationale dans la mutinerie, chacun se réfugiant derrière l'idée, plus que discutable, d'intégrer son petit cas à un tout cohérent, eh ben, les chéris, y'a gros à parier qu'on va encore en bouffer, des bras d'honneur gouvernementaux.

    "Exclusivement"

Le Défouloir de tous les Précaires

 Merci beaucoup...
Nous avons essayé de mettre en place une action unitaire  nationale... mais les résultats sont restés modestes. On a déjà du mal à  mobiliser dans nos propres académies, beaucoup d'entre nous baissant les bras face à la situation...

 

© Le Défouloir des Précaires 2002 -2008


Site abandonné depuis l'élection des présidents bouffons Sarkozy et Hollande